Produits minéraux : Liste des entreprises marocaines - Kompass

748 
Entreprises correspondent à votre recherche

General Morocco Products, G.m.p.

Représentations industrielles d'équipements et consommables pour les secteurs Pharmaceutique, Agro-alimentaire et Metallurgique.

Sté Dimanord

Nous sommes une société lauréate du prix World Quality Commistment Internayional Star (Paris). Implantée sur la ville de Tétouan ...

Bricostar

Importation, distribution et commercialisation d'équipements,outillage industriel, agricole, électrique, sanitaire, pompe, et ...

Fénie Brossette (siége sociale)

Acteur majeur sur le marché marocain et reconnu du secteur des travaux publics, Fenie Brossette est présent depuis 90 ans au service ...

Société Marocaine Métallurgique -Socodam-Davum, Smm-Socodam-Davum

Façonnage et pose d'armatures pour béton armé, plancher préfabriqué, plancher réticulé, béton prêt à l'emploi, parachèvement...

SINPEC

Balance industrielle, pont bascule, laboratoire d'étalonnage, système de détection de métaux, système d’inspection rayon x, ...

OCP S.A

Avec près d’un siècle d’expertise, le Groupe OCP est le leader mondial sur le marché du phosphate et de ses dérivés. Le Groupe offre ...

Omya s.a

Les racines de Omya remontent à 1884 lorsque la société a été fondée par Gottfried Plüss-Staufer à Oftringen, Suisse. Au début, l&apos...

Platinova

Depuis sa création en 2009, PLATINOVA n’a pas cessé d’évoluer. Aujourd’hui, elle occupe les premiers rangs parmi les grands ...

Atlas Matériaux

Avec 42 ans d’expérience ATLAS MATERIAUX a été fondée par Monsieur Ahmed TINASTI. Sa devise et sa mission durant toute son existence ...

Retour en haut
Le secteur minier a de réelles opportunités de développement. Surtout avec l’existence de plusieurs zones prometteuses peu ou mal explorées.
La nouvelle stratégie nationale entend hausser le chiffre d’affaires du secteur de 5,4 milliards de DH à 15,5 milliards à l’horizon 2025. Les investissements dans la recherche, eux, devront passer de 350 millions de DH actuellement à 4 milliards à la même échéance. Ce qui permettra la création de 30.000 emplois d’ici à 2025. L’implémentation des différents axes de la stratégie sera supervisée par un Project management office, qui est déjà opérationnel au niveau du ministère de l’Energie et des mines.
Le Maroc compte conforter sa position de leader sur le marché des phosphates et dérivés grâce à ses projets de développement à court, moyen et long termes. La nouvelle dynamique que connaît ce secteur sera renforcée par la mise en place d’importants projets d’investissement au niveau de l’exploitation et de la valorisation. Il s’agit essentiellement de l’augmentation des capacités de production avec l’ouverture de nouvelles mines et d’unités de lavage devant permettre le traitement des phosphates à faible teneur. L’entrée en service de plusieurs installations après leur modernisation rehaussera le taux de valorisation locale.
Le Maroc est également engagé dans la construction de deux pipelines dédiés au transport des phosphates de Khouribga à Jorf Lasfar et de Gantour (Youssoufia et Benguérir) à Safi.